mardi 9 août 2016

Alors on danse, danse, danse !

NAAAAAAN ! Je n'arrive pas à dormir. Je suis excitée comme une puce ou un coucou, je sais pas trop.  Ma tête bouillonne et le feu brûle dans mon corps, faut que je me dépense, faut que je danse ! Et ça tombe bien, une amie  m'a inscrite à l'événement d'une autre amie : le Brussels Wake Up, sa toute première édition. De 7h30 à 9h30, je vais danser comme une folle fée fantaisiste as never before au Belgomarkt à Ixelles, parmi une petite foule de fanfarons plus fous encore, jusqu'à ce que la joie et la détente envahissent tout mon être et me procurent cette dingue sensation de liberté... Promis ! Deux heures pour tout donner ;) AM I READY ? YEAH !

samedi 6 août 2016

Pulsations de vie

Jean-Jacques Goldman et Les Enfoirés : 
" Je crois qu’il est temps de passer la main "

Moi ! Moi ! Moi ! Haut la main, je la lève, ici, je suis là, wouhou, vous me voyez, vous m'entendez ?

J'ai envoyé aujourd'hui sur la boite mail des Restos du Coeur ma première candidature spontanée depuis longtemps, avec "Pulsations de vie" : une ode à la musique comme arme de construction massive de paix, de bonheur, d'amour, de vie et de liens entre les Hommes, dans un monde où la terreur tente de faire sa loi. Certainement mon titre le plus engagé à ce jour, enregistré durant ma troisième semaine de stage à l'AKDT de Libramont.

A CONSOMMER SANS MODERATION, EFFETS SECONDAIRES POSITIFS 100% GARANTIS

Paroles et musiques : Valentine Croughs (Atomic)
Piano et percussions : Hughes Maréchal
Basse : David Casseus
Guitare : Francesco Nchikala
Violoncelle : Jean Pol Zanutel
Violon : Fien De Pauw
Rap : Antoine Drion
Beat box : Gaspard Herblot
Direction des choeurs : Didier Likeng
Enregistrement : Othmane Bensalmia
Mix et master : Pascale Snoeck

Merci aussi à Iza Loris, Marie-Sophie Talbot, Sylvie Nys, Caroline Leboutte, Jean-Pierre Flahaux, Lisianne Fiévez, Vincent Dujardin et tous les stagiaires et jobistes de l'AKDT (Libramont, 2016) ayant participé de près ou de loin à cette aventure musicale !


Réinventer le monde
En quelques secondes
Qu'il pleuve ou gronde

Disperser la lumière
Dans les moindres coins
Dans les yeux de chacun

Nos paroles s'enchainent
Et nos coeurs accélèrent
Nos esprits se déchainent
Et nos corps se libèrent

S'inspirer de ses rêves
Dans son quotidien
Colorer son chemin

De la douceur, de l'ivresse
De l'amour bleu roi
De l'humour, de la foi

Le son coule dans nos veines
La musique nous est chère
Toi aussi monte en scène
Sur le toit de notre terre

J'entends une voix au fond de moi qui veut qu'on la libère
Ce cri m'pousse à chanter et je ne peux pas m'en défaire
Nait-elle d'un malêtre ou d'un bonheur à partager
Comme un cadeau du ciel quand ça m'permet de m'exprimer

Chanter, chanter, c'est plus fort que moi
Mon être entier s'anime et je le sens au bout des doigts
Ca fait palpiter mon coeur, des pulsations de vie
Même si un jour je meurs, je chanterai cette mélodie

Elle s'en va notre peine
Aujourd'hui, c'est pas hier
On veut plus de la haine, 
On veut plus de la guerre

Nos paroles s'enchainent
Et nos coeurs accélèrent
Nos esprits se déchainent
Et nos corps se libèrent

vendredi 5 août 2016

On ne lâche rien !


Je suis vraiment contente. Ce mois de juillet était juste dingue ! J'ai vraiment hâte d'être l'an prochain pour remettre ça :) Après l'AKDT, dont je vous ai parlé dans mon article précédent, je suis allée une semaine à la mer, avec William Larqué (auteur-parolier rencontré à Astaffort, au stage pour auteurs-compositeurs organisé par Voix du Sud et parrainé par notre ami Francis Cabrel). 

On a ouvert le chantier d'écriture de mon spectacle Atomic. C'était intense ! J'en flippais d'ailleurs. N'ayant jamais fait ça auparavant, je me demandais certains matins ce qu'on allait bien pouvoir faire. Le processus est réellement une découverte et j'y prends goût. Même si j'ai déjà quelques idées, ce qui sortira au final reste assez flou et en même temps, c'est le chemin qui compte, on ne le dira jamais assez, me semble-t-il. Le spectacle, c'est vivant, dynamique, je ne pense pas qu'il y ait vraiment lieu de parler de résultat final, mais plutôt d'étapes. Quoi qu'il en soit, on a passé une extrêmement agréable semaine "vacances-passion-travail", en très belle compagnie. En plus, belle coïncidence ou synchronicité - ou cadeau du ciel, qu'on se le dise -, Marie-Sophie et Caroline (animatrices démentielles de mes stages à l'AKDT, respectivement "Paroles et musiques" et "Elle est à toi cette chanson 2") ont leur maison de vacances à deux rues de celle de ma petite maman ! Ce qui a donné lieu à deux super soirées à leurs côtés qui en promettent bien d'autres :) J'ai le sourire en mode banane jusqu'aux oreilles et ça fait du bien. 

Enfin... Il a fallu atterrir de cette nébuleuse bulle créative dans laquelle je me suis immergée pendant trente jours. Me voilà de retour chez ma grand-mère que je suis super contente de revoir, elle n'a pas pris une ride depuis mon départ, haha ! Pendant mon absence, la joyeuse colocation familiale a rétréci, puisque ma soeur, ma mère, mon beau-père et mon cousin sont partis. Snif ! Une page se tourne... Les affaires reprennent de plus belle, de mon côté : hier, j'ai pondu une nouvelle chanson pour le spectacle ("La cerise", qu'elle s'appelle), j'ai cinq concerts (covers & Atomic) à préparer, un travail sur le matériel de promo que j'aimerais faire avancer avant la rentrée, mon dossier de demande de subsides à compléter, mon CV à mettre à jour, des partitions à écrire, des chansons à terminer, des textes à peaufiner, des arrangements à continuer (avec l'aide d'un nouveau venu dans ma team encore fort restreinte : Maxime des groupes Konoba et Solskins, entre autres), un show au Bénin en décembre, à concocter avec le rappeur St Maurice, une des belles rencontres de l'AKDT, un Brussels Summer Festival où me rendre un maximum, pour faire le plein de bons sons et de contacts, un bénévolat au Kidzik Festival fin du mois, et entre temps, l'enregistrement de quatre morceaux en collaboration avec d'autres artistes... Bref, je ne suis pas en reste pour ce mois d'août ! 

Se consacrer à sa "légende personnelle", comme dirait Paulo Coelho, c'est un temps plein, oui oui ! J'en profite pour conclure cet article avec vous sur cette citation (que je dédie à Marylène et à toutes les personnes qui aimeraient libérer l'artiste/l'enfant créatif, en elles), repérée sur mon fil d'actualités Facebook (merci Clémence) et que je compte bien lire et relire à chaque moment de découragement : "Celui qui ose avoir un projet dans la vie et ose tout laisser tomber pour vivre sa Légende Personnelle, finira par réussir. L’important est de garder le feu dans le cœur, et d’avoir la force de caractère pour surmonter les moments difficiles. Souvenez-vous : le désir qui est dans notre âme n’est pas venu du néant ; Quelqu’un l’a mis là. Et ce Quelqu’un, qui est pur amour et ne souhaite que notre bonheur, fait cela uniquement parce qu’il nous a donné, avec le désir, les outils pour le réaliser" ~ Paulo Coelho