samedi 29 octobre 2016

J'ARRIIIIIIIIIVE !

Punaise ! Notre semaine se termine et c'était... Fou ! J'ai tellement ri :) J'avais plus rigolé comme ça depuis des années, merci William ! T'es un énergumène d'une grande sensibilité et bourré de talent. Tu m'as si bien guidée, je suis trop contente de ce qui ressort de notre résidence, j'aurais jamais imaginé récolter tant de bonnes choses pour mon projet, en arrivant ici, dans le Périgord. 

Y a eu énormément de déclics, j'en reviens pas. Dès le premier jour, j'ai écrit une nouvelle chanson et trouvé mon nom de scène (en espérant que cette fois, ce soit le bon... Si difficile de décider). On a analysé des lives et des chansons d'icônes pour nous inspirer. Puis, on a revu et corrigé mon dossier de présentation et mes paroles (qui commencent à avoir de la gueule, yihaaaaa !). On a tranché sur les titres qui allaient paraitre sur l'EP, puis sur l'album, avec l'agenda réaliste jusqu'en novembre 2018 pour aller au bout du projet, tournée comprise, hihi ! On s'est penché sur la question du live, par tableaux, et on a décidé de l'ordre des morceaux et fixé des sets de différentes longueurs, en fonction des occasions pour lesquelles je chanterai. Bam ! Tout ça peut changer, bien sûr, avec les retours, la pratique et le temps. C'est encore très théorique, mais ce que j'ai en main aujourd'hui est clairement réfléchi et ça... Ca n'a pas de prix !

Beaucoup de boulot abattu, tout en prenant soin de nous : soleil, bananes, balades en forêt, musique, (ré)écriture, cinéma ("La danseuse" et "Cézanne et moi", à voir !), corde à sauter, séances de relaxation, spa, chant, bronzette, visites de villages tout mignons, enregistrements... Y a que ça de vrai ! Requinquée, je vous dis ! Les bonnes ondes et le beau temps étaient de la partie (en maillot de bain, fin octobre, tu l'crois, ça ?).

Je suis excitée comme un coucou, alors que je n'en suis qu'à mon premier jour de jeûne (après cinq de banane dans tous ses états : soupe, glace, panade, à la vapeur, givrée, en purée, au four, séchée...). Et en même temps, j'angoisse pas mal, car je me demande comment je vais faire pour apprendre mon répertoire en piano-voix pour le concert du 26 novembre, dès mon retour... C'est une première et je suis nulle part, je vais devoir tout donner, continuer de travailler comme une forcenée, j'ai peeeeeeuuuuur ! Mais cette étape est cruciale et puis sans challenge, la vie est fade ! Allez, salut, on va se mater Burlesque, histoire de rester dans notre good mood avant de se quitter demain matin. Snif :( (quoique, il se fait tard, ce sera pour une prochaine, Cendrillon... en février, par exemple, à Bruxelles, woop woop !)

Val

Ps : et si j'en rajoutais l'un ou l'autre, des !!!!!!!!!!!!!!, juste au cas où c'est pas clair que je suis méga enthousiaste ;) AAAAAAAAH

jeudi 27 octobre 2016

Zzz...ut !


Je n'arrive pas à dormir. Dans ma tête, de plus en plus d'images. De plus en plus de mots. De plus en plus d'excitation. De plus en plus de curiosité. De plus en plus d'impatience. De plus en plus de volonté. Doucement. Rien ne presse. Faire les choses bien. Pas à pas. On se calme. Effet banane ?

lundi 24 octobre 2016

Take it or leave it !

Yop, yop ! Comment va ? Petit update... Pour l'instant, je suis en résidence d'écriture d'une semaine, dans le Périgord noir (appelé ainsi pour ses forêts denses de chênes et ses truffes), chez mon ami auteur William - rencontré à Astaffort aux Labos Chanson -, avec qui je travaille sur mon projet musical. 

Bref, pas encore les vacances. Au contraire, ça bosse sec ! J'ai terminé une chanson que j'avais en tête depuis longtemps et qui est enfin sortie sur le papier, à savoir "Fureur de vivre" (qui vient compléter le triptyque "La Vie est Belle" et "Pulsations de Vie"). Je l'enregistre à mon retour, avec Maxime Simon. J'ai aussi trouvé le nom sous lequel j'aimerais apparaitre... Enfin ! Me voilà fixée et en paix pour un petit temps. Automne Leave qui vient succéder à l'épisode Atomic, comme vous l'avez sûrement constaté dans le layout du blog ou sur Facebook. Je reviendrai sur la signification dans un prochain article, mais je suis sure que vous avez déjà vos petites idées sur le pourquoi du comment de ce choix.

Sinon, dès lundi prochain, je fais mon jeûne annuel de sept jours, pour retrouver la pêche et là, au programme, mer, balades, repos, yoga, danse, médiation, massages, hammam, lecture, mood boards, dessin, musique, chant, écriture... avec une amie. Bref, les vacaaaaaances ! Et du coup, en vue de le préparer, j'entame une monodiète de bananes aujourd'hui. Je suis contente de faire un entretien de la machine, car elle est fatiguée et pas en très bon état. Rien d'alarmant, mais dans une optique préventive, il est temps que je m'y attarde.

Cette semaine, avec Will, je travaille sur mes textes, ma stratégie, mon répertoire, mon concert et plein d'autres trucs à lancer et mettre en place, à côté de la musique stricto sensu. De plus, j'analyse des chansons dont je garde les fiches, pour perfectionner mon écriture, trouver mon style et préparer de futurs ateliers d'écriture autour de la chanson (ce que j'aimerais pouvoir organiser également dans le long terme). Mes victimes jusqu'à présent : "Zen" et "Larsen" de Zazie et "La Javanaise" de Gainsbourg.

On va aussi se regarder très attentivement des DVD de live (Zazie, Jane Birkin, Vanessa Paradis, Francis Cabrel, JJ Goldman) afin de s'inspirer pour l'écriture des parties entre mes chansons, pour le concert du 26 novembre à Mazy, la tournée au Bénin et mon showcase en mars. Je vote pour tester de savoir à l'avance et précisément ce que je vais dire, car j'en ai marre d'improviser pitoyablement et de pouffer d'un rire en mode mal-à-l'aise-et-gênée-d'être-là. C'est décidé, c'est fini tout ça ;) Il est temps que je m'affirme et m'impose, en mettant bien de côté le facteur du regard des autres, une bonne fois pour toute ! Na !

Voili voilou, les loulous ! Allez, sur ce, bisous, j'y retourne !

dimanche 23 octobre 2016

Noir désir
















Fureur de vivre

Au fil des jours, à petit feu
Tu m'abandonnes, fureur de vivre

Il semble loin, ton goût du jeu
Elle approche, la fin du livre

Où on va ? Pourquoi on en est là ?
Où on va ? Toi et moi ?

Tu me fuis, tu me lâches
Je t’en veux, je m’efface
Tu me fuis, tu me lâches
Je t’en veux, je m’efface


J’ai tenté de te garder
Jusqu’à ton dernier soupir

Mais ton cœur s’est arrêté
Et le mien se déchire

Où on va ? Quand on part comme ça ?
Où on va ? Je n’sais pas…

Tu me fuis, tu me lâches
Je t’en veux, je m’efface
Tu me fuis, tu me lâches
Je t’en veux, je m’efface

Tu me fuis, tu me lâches
Je t’en veux, je m’efface
Tu me fuis, tu me lâches
Je t’en veux, je m’efface

mardi 11 octobre 2016