jeudi 1 mai 2014

Ode à l'amour



Mon amour, mon amant, mon ami, mon confident, mon oreille, mon auteur, mon compositeur, mon guitariste, mon petit prince, mon futur roi…

À toi qui m’auras vue grandir et me débattre ces sept dernières années, j’adresse quelques mots, une lettre capitale, à la veille du voyage dont je désire revenir plus forte et plus belle, pour moi, pour nous, pour toi, pour tes bras. La profonde détresse de mon âme en peine, volée en éclats. Le désarroi de mon cœur tourmenté, au débarras.

Prisonnière de mon mal-être, j’ai cherché à t’échapper maintes fois. Pensant aveuglément que mon problème venait de toi. Si je t’ai blessé, fatigué, abandonné parfois, pardonne-moi, toi qui es resté, pour le meilleur et pour le pire, près de moi.

Aujourd’hui, je te le chante et te le demande, embrasse-moi. Emmène-moi au bout de la terre, au septième ciel, au pays des merveilles. Bouche contre bouche, en corps-à-corps, embrasse-moi.

                                Valentine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon voyage !

  Mamita,  J'ai eu l'immense chance et bonheur de partager ton quotidien durant trois années importantes de ma vie. Quand je suis ar...