mercredi 23 juillet 2014

Le retour

Harry me fait tellement penser à son papa que j'en ai de chaudes larmes aux yeux. Intelligent, vif, sensible, beau mais aussi angoissé par la solitude des nuits blanches, des nuits noires. Il m'a réveillé de mon sommeil léger et de mes doux rêves avec un coup de tête qui disait « des caresses, je veux de l'affection ». On dirait presque un chien, tant il parle, ce chat-là. Je me souviens avoir été chercher Harry avec Olivier, à Anderlecht quand il n’était encore qu’une toute petite boule de poils roux. J'avais demandé à Olivier si je pouvais être sa marraine. Il avait accepté. Voilà pour la petite histoire. Retour de vacances dans le plus ou moins sud de la France difficile. Olivier aurait dû être là.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon voyage !

  Mamita,  J'ai eu l'immense chance et bonheur de partager ton quotidien durant trois années importantes de ma vie. Quand je suis ar...