dimanche 5 octobre 2014

Atomic Kitten

Me, Myself and I, Atomic, atomecrochu.blogspot.be, Atomicbomboflove, Avenue, DValley, Wideyed, Valentina Angelini, Romanesca Francesca, la malade, la bi, la polaire, la stagiaire, la Belge (hahaha, trop drôle), la serveuse, l'ouvrière, Valou, Val, Valérie (oh non, hein, dis, moi c'est V-A-L-E-N-T-I-N-E, le mouton ridé de Maurice Chevalier, merde à la fin !), 30230600 (à l'université), Jackie, Poudou, l'intello, l'égoïste, la godiche, Robocop, poussinette, poupette, grande sauterelle, pitchounette... est sur Twitter, Facebook, LinkedIn, Instagram, Soundcloud, Youtube, Google+, Pinterest...

De quoi perdre la boule, ses facettes et avoir le tournis, non ? Non... Pas forcément ! Prenez ma nouvelle sage, Christine, qui a chanté sur scène, en intro à sa chanson "éponyme" (du prénom de sa deuxième naissance) : "J'ai quelques problèmes de narcissisme que je règle sur scène. Chacun ses névroses, baby !" Exact, Sister Act ! Pour ma part, "je pense donc je suis" une seule et même entité, derrière Descartes d'identité, ce tas de pseudonymes, noms de scène, surnoms, diminutifs, insultes, totem, prénom... Reste à cerner cette fameuse (id)entité, à travers mon regard et non plus celui des autres auquel j'ai accordé beaucoup trop d'attention jusqu'ici. Ardu mais nécessaire, si je veux me renforcer de l'intérieur et trouver ma voix, ma place (sur scène comme à la ville), un sourire en coin, dans une vie hyperactive, pour qu'un jour peut-être, je puisse bâtir mon petit nid d'amour et d'eau fraîche quelque part dans cette jungle tour à tour hostile et accueillante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon voyage !

  Mamita,  J'ai eu l'immense chance et bonheur de partager ton quotidien durant trois années importantes de ma vie. Quand je suis ar...