mardi 9 septembre 2014

(RE)BELLE

Je vois, je vois... le blog comme un outil thérapeutique efficace, peu cher et user-friendly à la disposition de celles et ceux, jeunes et moins jeunes, cons et moins cons (tout est dans la tête), qui se sentiraient dépassés par les événements, submergés, envahis, perdus, en chute libre, en perte de repères... mais qui voudraient tout de même s'en sortir, partager à la communauté (é)Toilée leur désarroi, le comprendre et tenter de s'en guérir et s'en aguerrir, avant que cela ne vire et dérive à la catastrophe climatique dans leur humeur globale.

A l'heure où les ressources premières tarissent à vue de nez tandis que les sources de désinformation ne cessent de sortir leurs deux grands chevaux de leur petit lit...

A l'ère des technologies tellement pointues qu'elles tuent, de la culture du fast, bankable and not reliable, ou encore de la conquête de la planète Marcinelle...

Dans un contexte aussi nébuleux que le monde est fabuleux, où la question du "trop-souvent-hors-de-question-de-se-remettre-en-question" ne pose pas encore assez question, il ne semble pas évident de ne pas perdre pied, mains liées, de ne pas tomber dans l'eau/de haut, d'admettre qu'on ne surfe plus sur la vague, ou de ne pas succomber à l'illusion qu'on surfe toujours quand en fait, on boit sa tasse (de thé), on (se la) coule (douce)... à se noyer ou presque...

... L'extra-surhumain-terrestre-idéal, en pleine forme et ultra-performant-sinon-par-ici-la-sortie que ma video-game de société déglinguée exige, pour trouver l'objet de sa quête identitaire (but du jeu), doit s'appeler Sangoku s'il espère déjouer les pièges de son environnement primaire, secondaire, tertiaire... (niveau 1), se dépatouiller à (over)dose de "Kaaaamehaaaaamehaaaaa-Sutra" de l'immense fouillis d'influences médiatiques plus ou moins néfastes qui tapent sur son système nerveux, hormonal, digestif et j'en passe (niveau 2), s'il ne veut pas finir aux oubliettes du Père Fouras, frappé par un dérèglement total d'avoir fait une course contre sa montre biologique (niveau -1). Et maintenant, je lance mon appel à témoins de "G.O, Va" : si toi aussi, tu trouves que c'est injuste d'avoir une peau d'orange mécanique, parce que tu fais de la rétention d'eau à force de te ronger les ongles jusqu'à l'os, alors n'attends plus et fais de ton sang, l'encre de ton blog !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon voyage !

  Mamita,  J'ai eu l'immense chance et bonheur de partager ton quotidien durant trois années importantes de ma vie. Quand je suis ar...