jeudi 18 décembre 2014

Dessine-moi une princesse



Cette nuit, je me suis souvenue que lorsque j'étais petite, je houspillais tout le temps ma maman pour qu'elle me dessine une princesse... 

Maman, s'il te plait...



Dessine-moi une princesse
D’une beauté digne d’une déesse
Qui virevolte avec allégresse
Dans la robe en soie de son altesse

Dessine-moi une princesse
Au milieu de sa forteresse
A la fleur de sa jeunesse
Amoureuse et enchanteresse

Dessine-moi une princesse
Aux cheveux longs, noués en tresse
Dont les jolis seins, les jolies fesses
Invitent au câlin, aux caresses

Dessine-moi une princesse
Un ange avant d’être la maîtresse
De beaux parleurs qui tant la blessent
A force de vaines et fausses promesses

Dessine-moi une princesse
Qui fait preuve de grande sagesse
Malgré sa conscience vengeresse
Son pire défaut, sa pire faiblesse

Dessine-moi une princesse
Qui se relève à toute vitesse
De ses chagrins, de sa tristesse
Pour sauver son cœur en détresse

Dessine-moi une princesse
Ainsi qu’un homme plein de tendresse
Qui offrirait toutes ses richesses
Pour mourir près d’elle, de vieillesse

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon voyage !

  Mamita,  J'ai eu l'immense chance et bonheur de partager ton quotidien durant trois années importantes de ma vie. Quand je suis ar...