mardi 5 mai 2015

50 meters short

Je revois Olivier, en octobre 2010, au lendemain de cette soirée entre amis au cinéma qui se termina en drame, sa voiture sortant du virage en S, à quelques minutes de la maison familiale et frappant ce poteau électrique qui fit perdre la vie à Maxime, l'un de ses meilleurs amis avec qui il partageait notamment une passion pour le cinéma et l'écriture, lors de longues soirées à refaire le monde, m'a-t-on dit.

Je revois Olivier, deux jours plus tard, courir et hurler comme un fou sa souffrance, au parc du Château de La Hulpe.

J'imagine Olivier rédiger cet article sur le bonheur parfait, le 17 septembre 2013, seul face à son écran, au milieu de la nuit.

Je revois Olivier se demandant quand il fera ses heures de travaux d'intérêt général, sa sentence suite au procès qui suivit l'accident.

Je revois Olivier, en novembre 2013, lors de mon 25ème anniversaire à l'Amour Fou à Ixelles, partager sa douleur par rapport au titre qui passait en boucle sur PureFm, 21 grams short, écrit par Ozark Henry en hommage à Kevin et Maxime, pour la campagne Go For Zero. 

Je vois parfois Olivier dans mes rêves, me dire au revoir, que c'est mieux ainsi, qu'il n'en peut plus, qu'il désire reposer en paix, auprès de son ami. Tout en me rappelant que putain, petite soeur, n'oublie pas, la vie est belle...

Je respecte, je comprends, mais j'ai encore du mal à accepter. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon voyage !

  Mamita,  J'ai eu l'immense chance et bonheur de partager ton quotidien durant trois années importantes de ma vie. Quand je suis ar...