mercredi 24 juin 2015

Coming out

Après ma plus grande crise d'anxiété depuis que je suis née, voici mon message à toutes les femmes comme moi, half ladies, men inside, women outside, qui souhaitent se libérer. N'ayons pas peur de nous, ni des mots, respectons-nous, telles que nous sommes, un peu barjos. Apprenons à nous assumer comme des femmes avec deux grands F, celui de la féminité et de la fertilité. C'est un long chemin qui vaut la peine d'être suivi et qui demande courage, intelligence et authenticité, trois qualités que nous possédons toutes. Si une angoisse profonde fait surface, il y a toujours de belles musiques pour nous apaiser. J-S Bach, Mozart, Michael Jackson, Amy Winehouse ou encore Christine & The Queens, en ce qui me concerne. Tout ce qui sonne juste à nos oreilles. 

Dansons, dansons, la danse de notre vie, défoulons-nous, laissons parler notre intuition, car elle est belle et bonne, saine et hors normes, dièses et bémols, mais surtout une question d'hormones. Je m'aime, j'ai une famille en or et quelques très bons amis, c'est le principal, tout ce qui compte vraiment dans ma petite mais longue vie. Prenons bien bien soin de nous dès à présent. Tout en sachant que les choses importantes prennent du temps. Soyons patientes et accrochons-nous, le jeu en vaut la chandelle, même si sa lueur vit dans la peine, brille dans le flou.

Je voudrais remercier celles et ceux qui m'ont soutenu(e) et lourdement épaulé(e), dans cette épreuve très difficile, et faire part de mes plates excuses aux personnes (dont je suis la première) que j'ai pu blesser, mettre en colère ou apeurer (in)consciemment, dans cette longue et périlleuse quête identitaire, essentielle et existentielle, et enfin, d'avance merci aux belles personnes que je croiserai sur ma nouvelle voie de femme délibérément éclairée, un p'tit grain d'homme un brin timbré.

Show must go on and on and on, et ça, moi, je compte bien me le chanter à plein poumons, de ma voix de petite ratte d'opéra qui fera son ballet de femme fatale au plus joli des bals, un petit balai de gros minet dans mon culululu ori-marginal ! 

:)

Valentine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon voyage !

  Mamita,  J'ai eu l'immense chance et bonheur de partager ton quotidien durant trois années importantes de ma vie. Quand je suis ar...