mardi 25 août 2015

Jeanne-Jacqueline Goldwoman

JJ est un de mes nouveaux maitres, modèles, guides du jour, de la semaine, du mois, de l'année, de la vie. Quel mec, ce type ! Quelle humilité, quelle gueule, quels mots...  J'ai réalisé ce soir, après avoir regardé une émission sur lui, que moi aussi, je veux écrire des portraits de gens extra, ordinaires ou les deux. A ma sauce Devos & Lemmens, pour sûr.

J'aime chercher à comprendre la part d'artiste en chacune des personnes avec qui j'ai l'occasion de partager un bon moment. En fait, à regarder en arrière, je conscientise que cette envie, je l'avais déjà lorsque j'ai rédigé mon travail de fin d'étude sur le livre "24h de la vie d'une femme" de Stefan Zweig, un écrivain que j'admire beaucoup pour sa finesse, sa précision, sa justesse. Ou encore mon mémoire sur les portraits d'artiste dans la presse musicale. Ou mes interviews, à Paris, en tant que journaliste culturelle. Faire des recherches pour formuler mes questions en vue de percer une partie de mystère de ces messieurs, dames, ce que j'aimais ça ! Des propos que je recueillais, il me fallait en extraire l'essence pour en faire un article qui restitue aussi fidèlement que possible ce que j'avais capté de la personnalité de mon interlocuteur/trice.

Bref, tout ce blabla de CV pour dire d'un seul trait que je ne suis pas prête de tirer un trait sur cet attrait à ce qui a trait au portrait d'individus que j'aimerais chanter trait pour trait. Attention, je compte devenir intraitable sur les sujets traités. Signé Délit Traiteuse

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon voyage !

  Mamita,  J'ai eu l'immense chance et bonheur de partager ton quotidien durant trois années importantes de ma vie. Quand je suis ar...