mercredi 3 février 2016

Le bilan, les plans

Trois jours que le catering pour Burkland est terminé. Quelle expérience ! Plein de belles rencontres et surtout un challenge socio-professionnel qu'il m'était important de relever. Done ! Je peux vraiment être contente de moi, pour le coup. Par la suite, je m'attendais à sombrer dans une déprime pas possible, après un mois de vie active, entourée de la sorte, et bien pas du tout. Au contraire, je suis motivée, là. Fatiguée, un brin malade, mais prête à retrouver la forme pour poursuivre mes projets artistiques. 

Depuis lundi, j'ai jeûné un jour (une première en Belgique, yes !), beaucoup dormi, je me suis fait une matinée au Riad Hammam de Schaerbeek pour un soin complet du corps (manque plus que le massage chez l'ostéopathe) et avec mon papa, je me suis baladée au Château de La Hulpe 1h20, dans mes toutes nouvelles chaussures de marche achetées la veille avant de nettoyer à fond la voiture (qui a vu passer soupes, frites, poubelles et j'en passe...). J'ai aussi eu mon cours de chant, booké un cours de Logic Pro avec Konoba pour samedi et mis à jour ma paperasse et mes comptes, entre mes lessives et un grand rangement de ma chambre. Et puis j'ai repris contact avec mon psy. Ce que ça fait du bien de barrer tous ces trucs de ma liste de choses à faire ! 

Demain, j'ai rendez-vous avec la Sabam, la Smart et Loonastar, une agence people, en vue de faire des figurations ou plus, qui sait. Et enfin, j'ai organisé des rencontres avec mes amis, parce qu'il était temps et que je le sens bien, pour une fois : une petite bouffe à Châtelain ce soir, un verre à Flagey demain, un concert au Bota (dans le cadre du festival Propulse) vendredi, le concert d'Angèle dans le centre, dimanche... Wouhou, des trucs de jeunes, quoi ! J'aime bien jouer au Scrabble, regarder mes portraits d'artistes à la télé et lire mes livres psychos, mais là, je vais péter un câble si je ne me sors pas un peu !

Je me fais une joie de tout ce petit programme et ça, c'est très bon signe. Je sens que la dépression et le vide identitaire se résorbent, que je commence à m'ancrer dans le réel après être restée longtemps bloquée dans mon imaginaire. Qu'au fond de moi, quelque chose de plus stable, équilibré et solide se construit petit à petit. Je suis loin de l'autonomie fonctionnelle (je suis toujours chez grand mère, avec des allocations) et affective (avec les mecs, c'est pas encore ça), mais je mets les bases pour y parvenir... Les doutes et les downs sont toujours bien là, mais ils sont suivis des jours plus lumineux, alors on s'y fait, on accepte, on laisse couler, on attend que ça passe, car ça passe...

Sinon, j'ai décidé de faire attention à mon alimentation et augmenter mon confort intérieur, dans les semaines qui viennent. Au menu : jus de légumes, 15h de yoga à l'Espace Catastrophe, en soirée, pendant les vacances de Carnaval et puis, du 13 au 20 février, je me prends des petites vacances "jeûne et randonnée" en Drôme Provençale (sous les conseils de l'actrice de Burkland). Grand nettoyage de printemps. J'aimerais retrouver toute mon énergie pour me remettre à ma musique et à celles du spectacle pour enfants qui ne finira pas dans les écoles, mais dans les théâtres et centres culturels, finalement... La bonne nouvelle !

Pour les manqués du mois de janvier, je citerai mon casting pour la comédie musicale Evita où j'ai vraiment fait n'importe quoi devant le jury, en danse. Je suis partie en freestyle, c'était fun mais pas très convaincant. Bon. Autre échec, je n'ai pas passé le casting chant. Trop fatiguée par le catering. Fallait pas insister. C'était clairement pas le bon timing, pour moi. Dommage. Puis y a eu l'annulation en dernière minute de ma participation à la scène ouverte "Rimes féminines", samedi dernier. Je pense que ça m'aurait bien plus, mais physiquement, je me sentais juste incapable. Au lieu de ça, j'ai composé un début de chanson et regardé The Voice France. Quel niveau, merde, waw, dingue ! J'ai aussi postulé pour le concours "Du F. dans le texte" duquel j'ai été recalée. Je m'y attendais, mais fallait que j'essaye, quand même. 

Tout ça pour dire qu'il y a encore beaucoup de travail. Je suis déjà bien contente d'avoir sorti le morceau "Sister" sur Youtube et Soundcloud, même si, entre nous, j'ai l'impression qu'il est passé à la trappe, mais voilà, les réseaux sociaux, c'est ça aussi et c'est pas bien grave. A nouveau, je ne m'en fais pas. Grâce à ce morceau, j'ai trouvé la personne avec qui je voulais bosser sur ma maquette piano-voix d'abord, puis sur ma maquette pro, avec arrangements (pour ne pas parler d'EP ou d'album, encore) que j'aimerais prête d'ici fin 2016, afin de l'envoyer aux contacts que j'ai en tête. L'autre objectif est mon retour sur scène avec mon premier concert depuis longtemps à la mi-mars et celui de septembre, au Toots Jazz Festival, à La Hulpe. Pour ce faire, je cherche activement un(e) guitariste. A bon entendeur. Et parallèlement, j'ai trois compos sur le feu que je veux terminer !!!

No pressure... Only pleasure !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon voyage !

  Mamita,  J'ai eu l'immense chance et bonheur de partager ton quotidien durant trois années importantes de ma vie. Quand je suis ar...