mercredi 23 mars 2016

Explosive spring

Pensée du jour, ou du lendemain de la veille : sensibiliser tout un chacun et sans exception, à travers une éducation et un enseignement qui développeraient un esprit plus critique que jamais, à devenir un sujet en l'amenant à rencontrer son vide intérieur et son manque - lesquels sont innés, naturels et normaux -, à les respecter, les reconnaitre, les appréhender, les gérer, sans les rejeter, favorisant ainsi une plus grande autonomie psychique, plutôt que de laisser une personne "définir son "éthique" propre, ses critères du bien et du mal, ce qui l'attire ou le repousse selon ses humeurs"*, sans qu'elle n'ait réellement conscience de ses choix, ses décisions, loin d'être libres malgré les apparences, comme nous dit très justement mon sage du moment, le psychanalyste Moussa Nabati.

Et ce, pour tenter de limiter l'expansion du fléau de notre temps dont on paie le prix fort des conséquences : celui d'être aveuglément endoctrinés, dominés et manipulés, victimes vulnérables et fragiles que nous sommes, en proie à des choses ou personnes vicieuses, perverses - ingrédients constitutifs de notre société moderne aux mille et une libertés et hyper carencée en repères, garde-fous et modérateurs valables - qui s'emparent bien trop facilement de ce vide et de ce manque consubstantiels à notre existence, pour les remplir malhonnêtement, débouchant à tous les maux de la terre qu'on connait aujourd'hui.

Pour conclure, je citerai encore Moussa qui nous rappelle que "la vie n'est pas simple, mais heureusement complexe. Rien n'est parfait. Tout se paie. Une chose parait sûre néanmoins : le vide représente certainement le joyau le plus précieux qu'il revient à chacun de protéger, dans son écrin invisible. Notre pire ennemi s'appelle le remplissage."*

*Citations extraites du livre "Comme un vide en moi. Habiter son présent", du psychanalyste Moussa Nabati que je ne vous recommanderai jamais assez.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon voyage !

  Mamita,  J'ai eu l'immense chance et bonheur de partager ton quotidien durant trois années importantes de ma vie. Quand je suis ar...