jeudi 12 mai 2016

Yolo...lo...ihouuuu !

Lundi, mon psy, mon très cher roi Albert, m'a dit, pour la première fois après trois ans de thérapie, que je ne devais plus venir systématiquement, c'est-à-dire une fois par semaine. Je peux rappeler si besoin. C'est énorme. Il est ravi de me voir tranquillisée de ne plus me retrouver face à un vide identitaire intersidéral. Et, boum !

Sinon, ce week-end, j'ai ma première répétition avec tout un band de musiciens depuis... je n'ose même pas compter... Trop longtemps ! Ben, le pianiste, - rencontré récemment à la chorale de mariage d'une amie - m'invite à chanter six reprises avec ses frères et d'autres guests, lors d'un parcours d'artistes, le 21 mai. Et pas de la petite chanson : "Man's world", "Cry me a river", "Stairway to heaven" et j'en passe... Hier, j'ai répété avec lui - en piano-voix, donc - et c'était catastrophique. J'avais honte, je me suis sentie archi nulle, me rendant compte à quel point ça faisait un bail que je n'étais plus sortie de ma zone de confort en termes de reprises et d'interprétation. J'étais complètement paumée, rythmiquement ! Je ne ressentais pas du tout les pulsations ! J'ai fini par me bloquer. Je suis ressortie de chez lui toute penaude et déprimée, du brownie plein la bouche.

Du coup, en rentrant, j'ai battu la mesure avec Natalie Cole, jusqu'à 1h30 ce matin, dans mon lit, pour comprendre où elle posait ses mots. Sa voix se balade de manière fluide et libre autour des temps et ça en jette ! Je veux parvenir à faire ça aussi. Or là, y a urgence ! Chanter carré, je sais plus ou moins le faire... Il est temps que je me challenge, à ce stade-ci. Les reprises, c'est la meilleure école, m'a-t-on souvent dit. Si je veux évoluer, je ne peux pas y échapper. J'ai longtemps résisté à m'y (re)mettre, pour plein de bêtes raisons, mais là, c'est parti, je suis prête à en bouffer, prête à apprendre. 

Concrètement, ça tombe bien car 1) Marie, une amie chanteuse enceinte, m'a demandé de la remplacer en septembre, au côté de son compagnon guitariste-bassiste, dans plusieurs mariages (j'ai une vingtaine de titres à bosser) et 2) Ben (dont vous entendrez encore parler, parce que c'est aussi avec lui que je vais jouer mes premières compos Atomic le mois prochain, oui, oui) me propose de chanter dans un resto près de chez lui, tous les samedis. Yes ! Y a plus qu'à tout donner :) 

Je vais profiter de ces deux belles occasions pour élargir mon répertoire des classiques et fondamentaux que je n'avais jamais osé aborder jusqu'ici. Je pense surtout à toutes ces références et chef-d'oeuvres anglo-saxons avec lesquels je n'ai pas été élevée et que je commence à vouloir découvrir activement, aujourd'hui... Au boulot, l'asticot !

1 commentaire:

Bon voyage !

  Mamita,  J'ai eu l'immense chance et bonheur de partager ton quotidien durant trois années importantes de ma vie. Quand je suis ar...