jeudi 18 mai 2017

Face de bouc émissionnaire

Pour celles et ceux qui m'ont toujours considérée comme "trop" ceci ou "trop" cela, "pas assez" ceci, "pas assez" cela, même sans le dire à voix haute (haha, je vous enteeeeends d'ici, moi, avec mes capteurs de folie), que je vois se fatiguer à écouter d'une oreille distraite mes idées de projets qui partent par monts et par vaux et merveilles du monde, sans jamais concrétiser quoi que ce soit, ni se détendre "Allez, Val, on est bien, calme-toi", "Hé, l'intello, tu nous files tes devoirs ?", "Val, t'as une grosse tête, dis, et un petit corps, non mais t'es malformée ou quoi ?", "Bon et quoi, du thé vert dans un bar ? Vas-y, pète un coup, fume une clope", et bien c'est qu'il est grand temps de penser out of the box, c'est-à-dire d'arrêter de penser et ressentir, parce que je vous aime inconditionnellement. BAM ! Qui dit mieux ? L'improvisation, c'est dépassé. Si on passait à l'Imprévision, voire à la Vision ? A quand l'Eurovision mondiale ? Bla bla bla bla bla...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bon voyage !

  Mamita,  J'ai eu l'immense chance et bonheur de partager ton quotidien durant trois années importantes de ma vie. Quand je suis ar...